Le véritable sens d'Ordo ab Chao.

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-veritable-sens-d-ordo-ab-chao-211219

Pour moi, le constat est sans appel : le peuple Français a terminé l'année 2018 en franchissant le point de non-retour, et n'arrêtera pas de lutter avant d'avoir établi sa Démocratie. Ce mouvement est voué à se propager à travers le monde, car la situation est globale : nous assistons à la Chute de notre Civilisation. Le monde entier est concerné, de plus en plus oppressé par la situation qui se révèle toujours plus catastrophique. Pourtant, nous semblons nombreux à être entrés dans cette nouvelle année avec l'espoir d'en faire une des plus magnifiques de notre Histoire. Car pour la première fois, des signaux forts qui nous indiquent que oui, c'est possible : la Révolution est déjà En Marche, et il n'appartient qu'à nous de la mener à bien !

Peu importe les évènements à venir, dorénavant, nous savons que nous sommes unis. On comprend que non, les autres, c'est pas tous des moutons, et on constate aussi que globalement, ça fait des années que le peuple ouvre les yeux. Que l'on ait des tas de divisions idéologiques et divergences d'interprétation n'est que la conséquence mécanique de la gigantesque ingénierie sociale qui est déployée et exercée sur nous, à tous les niveaux, depuis des décennies, des siècles, et même des millénaires. Nos élites ont presque toujours appliqué la stratégie "diviser pour mieux régner", parmi tout un éventail de manipulations toujours plus sophistiquées, visant à nous endoctriner et nous asservir. Début novembre 2018, le peuple Français a enfin percé l'abcès, et commencé à comprendre qu'en réalité, il est bien plus uni qu'on ne pouvait le présager.




Maintenant, plusieurs directions semblent s'offrir à nous : on peut continuer le mouvement sous cette forme, en procédant aux mêmes évènements et manifestations... même si on peut déjà constater les faiblesses de ces actions : par exemple, les manifestations entrainent mécaniquement des violences et de la haine, car le pouvoir répond toujours avec des CRS, donc certains font du zèle, et c'est sans parler des infiltrés et du traitement médiatique. On pourrait aussi tenter de passer à la vitesse supérieure : la grève, le boycott et la désobéissance civile, par exemple. Avec le dialogue, la connaissance et la compréhension, ce sont nos plus grandes armes pacifistes, mais nous n'avons jamais été assez nombreux et unis pour qu'elles puissent libérer leurs pleins potentiels. Seulement, la réalité est devenue bien trop catastrophique pour qu'on continue de participer malgré nous à l'HyperNormalisation de la Chute de notre Civilisation.




On devrait faire de 2019 l'année où le peuple s'est enfin levé et a dit Stop. Sans haine ni violence, avec nos seules armes pacifistes : ce serait l'acte citoyen ultime, notre démission de la gigantesque entreprise de destruction généralisée, qui est déjà bien entamée. C'est ce que notre conscience nous implore de faire : arrêter de participer à l'impensable, et quitter le navire pendant qu'il en est encore temps. On ne peut plus faire semblant. Ça ne doit pas être l'anarchie, et les secteurs dont on a vraiment besoin doivent continuer de tourner... Mais pourvu qu'on fasse une grève généralisée, qu'on n'achète plus rien de superflu, en favorisant le locavorisme par exemple, et qu'on ne paye plus nos états qui nous précipitent vers le chaos... C'est la meilleure façon, selon moi, de prendre les commandes et de redresser la barre. Bien sûr, c'est l'inconnu qui nous attend, mais faisons-nous confiance, car si on reste paralysés par la peur, on devine bien ce qui finira par arriver...




On ne peut plus continuer comme ça, on doit changer de paradigme, radicalement. Ça ne veut pas dire que notre consommation doit chuter, ni même que notre confort doit disparaitre, car nous avons toutes les connaissances et les moyens technologiques pour nous permettre de vivre dans l'abondance et l'harmonie, avec un mode de vie respectable, tout en conservant des spécificités propres à chaque peuple et à chaque nation. Tout ce que nous avons à faire est de coordonner nos efforts pour créer un Système cohérent, en fonction de toutes les cartes que nous avons en mains, et des contraintes auxquelles on doit faire face, localement et globalement.







Comme toute chose, la Mondialisation n'est ni bonne, ni mauvaise : elle émane naturellement de l'évolution technologique, car nous tendons à nous connecter, mais l'utilisation qu'on en fait jusqu'à présent nous mène droit dans le mur. Mais c'est aussi le plus bel objet de la mondialisation qui peut finir par nous sauver : Internet nous réveille et nous fait comprendre la situation. C'est notre 6ème sens collectif, véritable Bibliothèque d'Alexandrie, unificateur du peuple de Babel. Depuis qu'il existe, on peut toujours penser qu'il nous divise et nous endoctrine inlassablement, en étant orchestré par des gens dont le seul but est de nous forcer à garder les yeux fermés, mais en réalité, l'Humanité a toujours utilisé cet outil pour les ouvrir, et pour s'unir. Même si ça prend du temps. On peut pleinement le constater avec le mouvement des Gilets Jaunes : partout en France et même dans le monde, bien qu'on soit de classes sociales et de bords politiques différents, bien qu'on ne parle pas les mêmes langues, on fait tous les mêmes constats, vu qu'on est dans le même bateau et qu'on partage des expériences similaires.




La Démocratie est une nécessité absolue dans bien des domaines. Par exemple, à notre niveau de citoyens, n'étant ni aux premières loges, ni en possession des documents secrets défense / secrets d'entreprise, et encore moins dans la tête des responsables, on ne peut littéralement pas savoir ce qu'il en est des nombreux scandales plus ou moins observables et avérés. Je pense notamment au glyphosate, à l'adjuvant aluminium dans les vaccins, aux perturbateurs endocriniens, aux effets des ondes sur le cerveau, à la pollution de l'eau au fluor, aux chemtrails et à la géoingénierie en général... Et à foule d'autres sujets, y compris la thèse du réchauffement climatique induit par l'Homme, en passant par l'immigration massive (notamment avec Kalergi qui a théorisé de bien funestes choses dès 1925), et bien d'autres évènements historiques, dont il nous manque encore des clés de compréhension essentielles. Pour peu que l'on aie la volonté de comprendre notre passé et la situation actuelle, le révisionnisme est indispensable, encore faut-il disposer des documents déclassifiés.




Avec la corruption politique et judiciaire, le lobbyisme et l'argument d'autorité, notamment scientifique, les mensonges, manipulations et scandales plus ou moins étouffés n'ont jamais été aussi nombreux. On peut passer des heures à se renseigner sur le net, on peut toujours changer d'opinion, et finir par se convaincre d'avoir compris, mais en réalité... on ne sait pas, et c'est bien là tout ce qu'il faut comprendre. Ce n'est pas qu'une posture philosophique, mais une évidence : on ne sait que ce qu'on expérimente, et nous n'expérimentons que nos vies, aucunement les rouages qui font tourner la machine. Ceux qui ont pour mission d'huiler ces rouages ont le choix : continuer en faisant semblant, ou devenir lanceur d'alerte...




Tout système cherche naturellement à se préserver : l'individu est manipulé par son propre cerveau, via les biais cognitifs, afin de conserver son système de pensée, et les entreprises utilisent les ressources à leur disposition pour protéger leur existence et accroitre leur pouvoir. La situation devient telle, et la concurrence toujours plus rude et impitoyable, que dans bien des domaines, c'est "marche ou crève". Il y a fatalement de grandes collusions secrètes qui s'opèrent, et tout ça se traduit par les manipulations, les déséquilibres et les désastres actuels.







Tant que le peuple ne se montrera pas responsable, il continuera de subir les ravages du Système qu'il fait tourner. Nous avons assez perdu de temps en tergiversations et débats plus ou moins stériles et clivants, sur qui a raison ou qui a tort sur tel ou tel sujet. On devrait passer à la vitesse supérieure, et placer toutes les sécurités démocratiques aux endroits clés, afin d'empêcher la dégradation de nos vies et de notre écosystème. Ne laissons pas à nos enfants l'avenir pourri qui semble déjà tout tracé.

Arrêtons de maudire les causes des conséquences que l'on chérit, et ne chérissons plus que la Vérité, la Nature et l'Humanité... Nous avons largement assez de connaissances, de technologies et d'ambition pour rebondir sur tous les challenges actuels, de la plus grandiose des manières. Relevons-nous, unissons-nous, et allons découvrir les vérités cachées.







On est tous des frères et sœurs conditionnés à se perdre soi-même, et à se haïr les uns les autres... Depuis toujours, piégés et manipulés par nos propres faiblesses intérieures, qui sont attisées et canalisées par les divers pouvoirs en place. L'Individu compose le Système, et le Système guide l'individu... Il n'y a qu'en se rendant fort intérieurement et en étant unis qu'on peut bâtir une Société prospère et harmonieuse, et il n'y a que là dedans que chacun peut s'épanouir librement.




Ce qui se joue actuellement va beaucoup plus loin que le simple avènement démocratique. Le changement de paradigme doit être total, et c'est dans nos cœurs et nos esprits qu'il faut regarder. C'est en se comprenant soi-même qu'on comprend les autres, et réciproquement. Plus on parvient à la compréhension, plus on se délivre du jugement, et vice versa : le jugement renforce notre point de vue, ce qui nous éloigne de la vérité, puisqu'elle se retrouve filtrée par notre propre regard sur les choses. Aussi vrai que personne ne peut légitimement nous juger, car on est seul à expérimenter notre existence, et bien... on n'a pas à juger les autres. En continuant à agir de la sorte, non seulement on se fait du mal, car notre cerveau n'aime pas le "deux poids, deux mesures", mais aussi, notre perception étant altérée par le jugement, le dialogue et la compréhension se retrouvent entravées.




Or, c'est en se comprenant soi-même, en comprenant les autres, et en comprenant l'Univers, qu'on réalise à quel point on est insignifiant face à cette foule et cette immensité... mais aussi à quel point on est précieux, chanceux d'être en Vie, profondément liés les uns avec les autres, et ancrés dans la Nature. Nous sommes tous le centre du monde. C'est aussi vrai pour chaque individu qu'en tout point de l'Univers. C'est en cultivant la conscience de cette chance, et en continuant d'observer aussi bien à l'extérieur que dans nos profondeurs, que l'on parvient à faire la paix avec soi-même et avec les autres. Alors, sereins, on peut guérir nos vies et chercher à améliorer le monde.






===================================================






Et c'est ça, selon moi, le véritable sens d'Ordo ab Chao. Cette expression signifie "l'ordre naît du chaos", elle est une puissante devise maçonnique. Avant, je croyais comme beaucoup qu'elle représentait la Stratégie du Choc de nos élites, qui asserviraient l'Humanité dans la dictature du Nouvel Ordre Mondial, à grands coups d'attentats amenant des lois liberticides et déplaçant des pions sur l'échiquier géopolitique... Mais je crois maintenant que ça n'a pas de sens, ou plutôt que la finalité n'est pas une dictature : même la plus machiavélique des entités ne dévoilerait jamais son plan à la vue de tous, et elle chercherait à asservir au plus vite l'ensemble de ses sujets, afin d'optimiser la puissance et le rendement de son empire. Or, nous disposons d'Internet, qui nous ouvre les yeux depuis le début, et c'est sans parler de la richesse culturelle en général, la littérature, le cinéma, la peinture, les jeux vidéo... Tout ce qui nous amène à nous poser des questions sur nous-même, notre place dans la Société, et la Société elle-même. Petit à petit, nous récoltons une multitude de petites clés de compréhension qui nous font progressivement ouvrir les yeux.




Pour moi, le sommet de la Pyramide n'est pas fondamentalement malveillant envers l'Humanité, sinon on aurait été asservi depuis belle lurette, sans pouvoir se rendre compte de rien. Ils ont une puissance phénoménale et des technologies insoupçonnées, et ont toujours eu 10 coups d'avance sur nous. Et même si jusqu'à présent, les technologies sembles globalement utilisées contre le peuple, c'est toujours en lui laissant l'occasion de comprendre la situation, et même en le précipitant à le faire.







La paréidolie est un mécanisme psychologique hérité de notre évolution, qui nous fait lire entre les lignes, dresser des liens là où il n'y en a pas forcément. C'est aussi parce que nous sommes toujours plus oppressés, et noyés dans les dissonances cognitives, que la paréidolie se manifeste autant. Elle fait naître en nous de nouveaux points de vue sur les choses : ça nous permet d'élaborer des explications sur le monde dans lequel on vit. Comment décider où on va, si on ne comprend pas bien où on est... ?




Le conspirationnisme n'est que la conséquence d'un peuple qui subit des dissonances cognitives : on cherche naturellement à expliquer ce qu'on ne comprend pas, et plus un Système se dévoile comme étant pourri jusqu'à la moelle, plus on en vient à tracer des liens, changer de points de vue, et cultiver des croyances plus ou moins bien ficelées... Bien sûr, c'est dans ce cadre là qu'est née ma théorie, car je suis en quête de compréhension, mais même si je fais erreur, j'aurais au moins été heureux et optimiste avec cette croyance. Et si je me trompe pas, alors nous avons été progressivement "chaotisés", de façon à ce qu'on finisse par ouvrir les yeux et qu'on se prenne en main, individuellement et collectivement.






En forçant les discours faux, les scandales politiques, les manipulations toujours plus évidentes, l'hypocrisie, la superficialité et le mépris... ce pouvoir joue avec nous, et semble nous diriger là où il le souhaite. Référendum 2005, Brexit, Trump, la "montée des extrêmes et du populisme"... il me semble que tout a été provoqué et nos réactions toujours attendues, car même un collégien de 6ème comprendrait qu'à force d'oppression, un peuple se réveille et fait de la réactance, en répondant négativement à ce que lui dicte la caste qui le dirige.

Vous pensez bien, des élites politiques, médiatiques, industrielles, et même religieuses, qui se réunissent en secret depuis on ne sait quand (Le Dîner du Siècle en France dès les années 40, Bilderberg a débuté dans les années 50, et la Franc-Maçonnerie et d'autres loges secrètes se réunissent depuis bien plus longtemps)... Comment continuer de se dire qu'ils ne papotent que de la pluie et du beau-temps... ? Ils conçoivent tous ensemble la grande mascarade dans laquelle on vit, cette Société du Spectacle, décrite par Debord et dénoncée par Coluche, Orwell, Huxley, et tant d'autres.







Alors soit on considère que ceux qui sont aux premières loges du pouvoir sont des idiots finis, et n'ont même pas su prévoir les réactions naturelles et mécaniques d'aujourd'hui, soit... cette caste nous manipule comme ils le souhaitent depuis on ne sait quand. En tout cas, le sommet de la Pyramide actionne les leviers nécessaires : c'est possible que la majorité des élites "visibles" ne soient en fait que des pantins attisés par leur propre compromission morale, après tout je ne suis pas dans leur tête, mais il ne faut pas oublier d'où vient Macron, ni la symbolique extrêmement chargée lors de son investiture.




On peut toujours croire qu'il est naïf et pris de cours par la situation, mais c'est à mon avis mal comprendre l'époque et le pouvoir. Il est intouchable, car la surveillance globale de la population permet de prévenir l'ensemble des évènements de grande ampleur, et s'il devait y avoir révolte, ils iront tous se planquer dans leurs bunkers, pendant que ce sera le chaos là-dehors. Macron croit en la transcendance, et au soir du Réveillon 2017, il a formulé le vœux suivant : "Sur le plan National, l'année 2018 sera celle de la Cohésion de la Nation".







Et bien c'est exactement ça qui se joue, sous nos yeux et avec notre participation à tous : notre transcendance individuelle, qui nous fait comprendre qu'on est rien sans les autres, que le bonheur des autres fait le notre, et que la situation force notre engagement ; et la transcendance du peuple, qui passe d'agneaux divisés et terrorisés par des loups irresponsables et assoiffés de sang, à des Citoyens Français qui s'unissent et s'élèvent pour établir leur Démocratie. C'est la Chute de la Civilisation, et c'est le mépris ouvert de Macron et de sa caste envers le peuple, qui ont poussés ce dernier dans la rue : la goutte d'eau qui a fait déborder le vase était de l'ordre du pouvoir d'achat et de la crise sociale, mais l'union révolutionnaire est soulevée par l'urgence et l'ampleur de la situation, où les crises sont à tous les niveaux. C'est pourquoi le mouvement déborde sur d'autres pays.




Ils ont parfaitement réussi à faire émerger une cohésion sans précédent au sein des peuples, par une ingénierie sociale globale, déployée aux endroits clés, en action depuis bien longtemps, et drastiquement accélérée ces dernières années. Là où certains pensent "c'est la fin du monde, la dictature va bientôt être totale !!!", j'y vois un "réveillez-vous les gars, le temps presse, si vous voulez survivre, faut y aller !". La Nature est faite de cycles, et nous avons atteint un stade où l'Humanité doit s'émanciper rapidement si elle veut survivre à tous les bouleversements et cataclysmes à venir.










Voilà. Pour moi, "Ordo ab Chao", c'est en réalité la Loi de l'Évolution de l'Univers : de l'Indivisible est née la matière et le mouvement, et donc l'Espace-Temps. La matière s'accumule en gaz, qui forment des étoiles, qui forgent des planètes, où finissent par apparaître la Vie, etc. D'une succession inéluctable de chaos engendrant des équilibres, et d'équilibres structurant le chaos, on en arrive à notre situation actuelle, dans notre Univers à l'instant T, avec nos vies pour témoins actifs de cette brève période. Faisons de notre mieux ! Et puisque l'Univers semble déterministe, selon moi, le libre-arbitre n'est pas ce que l'on croit. Toutes nos actions et nos choix sont toujours conditionnés par l'Être que nous sommes et le contexte de la situation. Notre Être évolue constamment, au fil des cartes qu'il pioche et dont il se défausse, tout au long de sa partie.




On traverse nos vies comme si on jouait à un mélange du Tarot et des "Livres dont vous êtes le héros". On fait comme on peut, avec les cartes qu'on a en main, et on peut jouer terriblement mal... Plus notre jeu est mauvais, plus on chute, et plus on souffre : on finit même par entrainer les autres avec nous. Heureusement, l'inverse est tout aussi vrai ! Avec ou sans l'aide d'autrui, les conflits intérieurs peuvent induire des traumatismes positifs, des "fractures de l'égo", où l'on se rend finalement compte de la situation : on obtient de nouvelles cartes importantes, qui nous offrent un nouveau point de vue. Lorsqu'on est conscient d'avoir de bonnes cartes, on doit faire notre possible pour aider les autres joueurs et continuer de progresser, mais chacun reste seul juge de son propre jeu, et c'est pas toujours évident de comprendre la qualité de ses cartes...







Selon moi, l'Univers et la Vie sont alchimiques : ce Savoir est distillé à travers les âges, via l'hermétisme, et on retrouve tous les différents aspects cette même Vérité à travers l'ensemble des champs de connaissances de l'Homme : la philosophie, la spiritualité, les religions, les sciences et bien sûr les arts. Tous les individus qui composent l'Humanité traversent depuis toujours la Voie Royale : c'est une des 3 voies de l'Alchimie, dont l'issue est l'obtention de la Pierre Philosophale, c'est à dire l'Esprit Saint, le Nirvana, la pleine conscience de soi et de la Vérité, et c'est là que l'Être atteint son plein potentiel. Les expériences, les confrontations et les connaissances sont l’Œuvre au Noir, les fractures de l'égo et les éveils que ça entraine sont l’Œuvre au Blanc, et au final, en franchissant les 7 étapes de l'Être, on peut accomplir l’Œuvre au Rouge, et parvenir à percer les mystères de l'Univers et de la Vie. C'est en tout cas ce que j'ai cru comprendre...




Chaque humain peut à tout moment sortir du cercle vicieux de son existence, et je ne fais pas allusion au suicide, qui est sûrement une des pires malchances qui puisse nous arriver... Mais je parle de la compréhension profonde que tout ceci n'est qu'un théâtre. Que notre personnalité et toute sa complexité est la conséquence de cette pièce de théâtre, des évènements qu'on a subi, des choix qu'on a fait, de tout ce qui a forgé notre personnage. On traine notre passé comme un fardeau, tel un script que l'on s'efforcerait d'apprendre par cœur, mais on doit bien comprendre qu'on n'est pas entièrement responsables de nos choix et de nos actions. Car nous sommes encore des adolescents, vu qu'on n'a pas encore bien compris les règles du jeu, et que notre Système est absurde : il fait régner la haine, le mépris, l'injustice, provoque la décadence, et nous irresponsabilise en nous noyant de mauvais exemples et de mensonges. Jusqu'à présent, seuls les plus chanceux ont pu s'en sortir convenablement.







Mais attention, il ne s'agit pas non plus de se croire irresponsable, et d'annuler toutes les peines de prison par exemple : ceux qui commettent des crimes doivent êtres condamnés et payer équitablement (la peine de mort reste à proscrire, et témoigne de notre grande incompréhension de la Vie). Mais pour l'instant, tout est fait de travers, y compris le système judiciaire. Au lieu de chercher à empêcher le mal de se répandre, il est constamment provoqué et attisé, sur tous les plans. On finit par tous en souffrir. C'est bien là le potentiel ultime du Mal : il est voué à se propager, donc à dessiner une cartographie détaillée de ce qu'il ne faut pas faire, et nous force à rebondir dessus. Ce qui ne tue pas rend plus fort : c'est aussi vrai pour l'individu que pour l'ensemble.




Le seul moyen d'établir la Justice dans ce bas monde est de le refonder de A à Z, en utilisant cette cartographie du mal : tant que les dés seront pipés, il y aura forcément de l'injustice, des guerres, de la souffrance et du chaos. En réalisant à quel point le mal est enraciné dans notre Système, on devine qu'il en est de même pour notre Être. C'est en faisant table rase, à l'intérieur en comprenant notre esprit, comme à l'extérieur en fondant nos Démocraties, qu'on pourra atteindre la Paix véritable, le Bonheur et l'Épanouissement de tous.







================================================


Il est possible que cette théorie apparaisse encore trop farfelue ou naïve, mais qu'importe : ça fait presque trois ans que j'observe les choses sous ce prisme (suite à une fracture de l'égo qui m'a fait relativiser le Bien et le Mal), et l'ensemble des recherches que je fais et des évènements qui se produisent depuis semble toujours valider ma compréhension, tout en la faisant évoluer. Peu importe ce qu'il adviendra à l'avenir (même si bien sûr je souhaite de tout cœur que les catastrophes et tragédies soient les plus rares et minimes possibles), notre direction me semble toute tracée : nous ne pouvons que nous diriger vers notre émancipation individuelle et collective.

Et je crois que c'est ça, l'Apocalypse : ce n'est pas une fin du monde ultra violente où presque tout le monde meurt, mais c'est le dévoilement de la Vérité, grâce à Internet, ce qui provoque la chute du voile du Système et donc du voile de l'égo. Ce même voile qui nous fait jouer un rôle toute notre vie, et qui provoque notre complaisance dans cette Société du Spectacle qui révèle toujours plus ses horreurs. Les rideaux sont en train de tomber.

Selon la Cosmogonie Hindoue, nous arrivons à la fin de l'Âge de Fer, et c'est l'Âge d'Or qui nous attend. Nous sommes passés de la 5ème à la 6ème extinction massive : c'est peut-être le signe qu'on va passer du Microcosme (5) au Macrocosme (6). C'est le regard de l'observateur qui détermine la beauté de ce qu'il voit. À nous d'orienter notre regard, de cultiver notre foi en l'Avenir, en nous-même et en l'Humanité. Et ne baissons plus les bras ! C'est le seul moyen de rendre hommage à tous les morts et toutes les tragédies du passé : le mieux que nous ayons à faire est de rebondir dessus, pour fabriquer tous ensemble un avenir radieux.







Excellente Année 2019 aux Français et à Tout le Monde !!!










Petit supplément astrophysique : en utilisant la théorie cosmologique Janus, de Jean-Pierre Petit, on peut arriver à un résultat que je trouve cohérent... Alors, j'suis pas astrophysicien et je peux donc lamentablement me planter, et je voudrais surtout pas porter préjudice à ce brillant scientifique Français avec ma théorie farfelue, mais si je l'interprète bien, j'ai l'impression que ça s'emboîte pas mal comme ça :






Le modèle cosmologique bi-métrique Janus permet de répondre à un bon nombre d'observations sans faire intervenir d'hypothèses ad hoc (contrairement à la théorie cosmologique admise actuellement, ΛCDM, avec les hypothèses de la Matière Noire et de l'Énergie Sombre, notamment). J.P.P. couple les équations de champ d'Einstein : si j'ai bien compris, selon lui (son travail repose sur ceux de Sakharov et d'autres scientifiques, et il y travaille depuis 1977), notre Univers physique J+, constitué de lumière et de matière de masse et d'énergie positives, serait superposé à un univers jumeau J-, où la matière et la lumière sont de masse et d'énergie négatives. La gravitation serait le champ d'interaction entre les deux univers.



Dans notre univers J+, le Big Bang a créé la matière et le mouvement, donc l'Espace-Temps. Le Présent n'est que le déroulement du processus à l'instant T dans la dimension du Temps, correspondant à la dilatation de l'univers : c'est ce que nous expérimentons à tout moment. Si on stoppait l'expansion de notre Univers, si tout devenait statique, le temps s'arrêterait dans le Présent. D'après moi, l'énergie négative se traduirait par l'absence de mouvement.




Donc, dans l'univers J-, tout est statique, et Tout est constamment en toute chose.




J- serait un trou noir, constitué de matière de masse négative infinie et d'énergie négative nulle (statique), et de lumière de masse négative nulle et d'énergie négative infinie (elle est à une vitesse infinie puisqu'en tout point à chaque instant). Puisque dans J-, Lumière et Matière se confondent, rien n'est déterminé, nommons cette matière de l'au delà "Lumière Vive" LV : la Lumière de J-, de masse négative nulle et d'énergie négative infinie.

Puisque LV est en tout point de J-, et que J- est superposé à J+, alors LV est en tout point de J+.




Autrement dit, tout ce qui constitue notre Univers physique J+, c'est de la Lumière Vive qui a été polarisée positivement (apport d'énergie positive, de manière à la faire "apparaitre" dans J+ : cet apport d'énergie se traduit par une masse+ non-nulle). Donc un photon possède une masse minime (la limite inférieure de Planck ?), et le Champ de Higgs déterminerait la masse de la matière de J+...



Et lorsque la masse de la matière de J+ atteint le Rayon de Schwarzschild, un trou noir se forme. En réalité, je pense que la matière transmute dans l'univers J-. Une emprunte gravitationnelle intense se forme alors dans le tissu de l'espace-temps de J+ : c'est le témoin ponctuel de la matière qui s'est diluée dans J-, et c'est ce qui structure la cohésion galactique et universelle, avec la gravitation et la physique quantique comme champs d'interactions entre les deux univers. Si l'expansion de l'Univers J+ semble s'accélérer, ce serait peut-être à cause de la masse infime des photons, qui provoquerait donc leur ralentissement... ?




Et si C est la limite de vitesse de notre Univers physique, c'est parce qu'un photon qui va a C, c'est de la Lumière Vive minimalement "freinée", donc sa masse est minime, et puisque E=MC2, son énergie le fait aller à C. Si on réduisait la masse d'un photon sans diminuer son énergie, sa vitesse s'emballerait vers l'infini et ferait transmuter le photon dans J-, si je comprends bien.




Notre Univers J+ serait donc la manifestation physique de la Lumière Vive polarisée positivement, et dont le domaine d'expression dans notre matrice J+ varierait d'un quanta d'énergie+, jusqu'à C et/ou la masse du Rayon de Schwarzschild.



Ça permettrait d'expliquer nombre de phénomènes quantiques mystérieux, comme le principe de superposition, la dualité onde corpuscule, l'intrication quantique, etc. En chaque instant, tout élément de J+ serait couplé à l'ensemble de J+ et de J-, et les deux ensembles sont entièrement constitués de Lumière Vive, qui est onde dans un univers, corpuscule dans l'autre, et qui anime la totalité en permanence.







Ça expliquerait aussi pourquoi tant de témoignages d'évènements transcendantaux, comme les méditations transcendantales, les EMI, certains rituels chamaniques (Ayahuasca...), concordent en parlant de sensation Lumière chaude de bienveillance infinie, d'un état de l'Être en Harmonie avec l'Ensemble, où le Moi fait Un avec le Tout... En fait, quand on est libérés de l'égo, on est dans le Présent : la Lumière Vive, qui soutient chaque particule et donne vie aux animaux et aux humains, se retrouve entièrement réfléchie à travers nous, car on est dénués d'impuretés. Cette nouvelle perspective change la vie de la personne qui l'expérimente. On se retrouve dans la plénitude, ne faisant qu'un avec toutes les particules du cosmos. Le dénominateur commun semble être la DMT : je pense qu'elle est sécrétée dans chacune de ces expériences. Descartes avait sûrement raison de considérer la glande pinéale comme le siège de l'âme... Ces expériences seraient des voies naturelles "offertes" par le code de l'Univers, dans le but justement d'amener la vie individuée à percer ses mystères.




La théorie Janus expliquerait le Yin et le Yang de la Matrice, là où a été placé l'indivisible, qui est né en se fractionnant et qui a créé le temps et le mouvement. Pour que le temps et le mouvement existent, il faut qu'ils reposent sur quelque chose de statique. C'est ça, le Présent : ondulatoire dans J+, corpusculaire dans J-, mais absolu dans les deux cas, et en interaction constante. L'Homme n'est qu'un animal intelligent qui a été individué, probablement lorsqu'il est sortit de ses communautés primordiales, après l'apparition naturelle de la marchandise et du capitalisme. Son égo s'est mis à filtrer la Lumière Vive qui l'anime, lui faisant perdre progressivement son lien avec le Présent, et renforçant ainsi sa personnalité, et donc son individuation. Mais nous sommes sur le point d'y revenir, je crois...







En Alchimie, il y a 3 éléments : le Soufre, le Mercure et le Sel. Le Soufre serait la Lumière Vive, le Mercure serait la matière indéterminée de J-, et le Sel serait la matière et la lumière de J+.

Et puisque Tout ce qui est en Haut est comme tout ce qui est en bas, et tout ce qui est en bas est comme tout ce qui est en haut (première loi Alchimique), le Soufre correspond au Feu de notre Microcosme, la lumière de Vie qui nous anime ; le Mercure correspond à l'extérieur, au Macrocosme, qui exerce une pression constante sur nous ; et le Sel correspond à notre égo, la stabilisation de notre personnalité. Ça expliquerait notamment la Loi de l'Attraction : en orientant notre propre regard, et donc en amenuisant le Sel de notre esprit, on en vient à rapprocher le Microcosme du Macrocosme, et on finit par vivre les évènements qu'on provoque.







Si d'aventure Janus était vraie, et si mon inteprétation était correcte, alors il serait tout à fait concevable qu'en l'espace de quelques décennies à peine, nous puissions parvenir à nous affranchir du paradoxe de Fermi, et accomplir des voyages bien au delà des frontières de l'Espace et du Temps... C'est peut-être dans cette attente, que certaines civilisations E.T. feraient des apparitions ça et là, tout en restant discrètes, de façon à ne pas compromettre notre libre-arbitre (qui serait donc le facteur d'évolution naturelle de la vie intelligente). L'Univers est si vaste, si vieux, et on sait si peu de choses sur lui, finalement... Peut-être que la Vie est tellement précieuse que les Civilisations qui se sont émancipées savent à quel point il faut la protéger, et respecter le libre-arbitre des enfants de l'Univers, tout en les guidant petit à petit... L'Humanité est peut-être à l'aube de découvertes transcendantes...




Ouvrons-nous pleinement à la quête de compréhension : récoltons de la Science, éveillons notre Spiritualité, et tous ensemble, évoluons. La situation l'exige !

Publié le mercredi 2 janvier 2019 par Deepnofin